top of page

Nos objectifs

Dix patientes vont se prouver leur capacité à réaliser un défi physique de taille en réalisant une randonnée au bout du monde.

Le défi

Réaliser un défi personnel pour se dépasser et ainsi (re)gagner l’estime de soi. Redonner l’espoir d’une vie normale ou aventureuse après le cancer, malgré la brutalité du diagnostic et la lourdeur des traitements.

Le sport

Donner le goût du sport de manière permanente grâce à un entrainement et à l’envie de se dépasser. Il est reconnu que l’activité physique diminue le risque de rechute et même de mortalité.

Le lien

Réaliser un projet centré sur les patientes, qui améliore leur qualité de vie et qui crée du lien.

20220704_091553.jpg

Redonner l’espoir d’une vie normale ou aventureuse après le cancer, malgré la brutalité du diagnostic et la lourdeur des traitements. 

 

Réaliser un défi personnel, se surpasser et ainsi (re)gagner l’estime de soi. Le dépassement de ses propres limites donne du sens à l’effort et aux difficultés rencontrées et permet d’affronter plus aisément les défis de la vie quotidienne. 

 

Créer du lien. Notre société est de plus en plus individualiste or l’humain a besoin de contact et d’expériences partagées.

 

Donner à ces femmes le goût du sport de manière permanente grâce à un entrainement et à l’envie de se dépasser. En effet, malgré les bienfaits connus et reconnus de l’activité physique durant les chimiothérapies, peu de femmes continuent à pratiquer un sport lorsque les traitements sont terminés. Pourtant, il est reconnu que cela diminue le risque de rechute et même de mortalité. 

Aider ces femmes à quitter l’environnement sécurisant de l’hôpital et à prendre pied dans leur nouvelle vie de l’après-cancer. 

 

Dans notre pratique quotidienne, nous avons à coeur de personnaliser les prises en charge. C’est pourquoi, nous désirions un projet centré sur les patientes et améliorant leur qualité de vie.

Qu'allons-nous réaliser?

Aider ces patientes à se prouver leur capacité à réaliser un défi physique de taille en réalisant une randonnée au bout du monde.

 

  • Nos marcheuses auront terminé les traitements oncologiques lourds (chimiothérapie, radiothérapie). Ce projet se fait sur « prescription médicale » de leur oncologue. La participation n’est pas limitée aux patientes d'un centre hospitalier, c’est un projet qui se veut ouvert et commun.

 

  • Pourquoi marcher ? Marcher prend du temps. A une époque où tant de choses dans nos vies vont à un rythme effréné, marcher donne un sentiment de liberté. C’est le contraire de « plus vite, plus haut, plus fort ». Quand on marche, on devient le centre de sa vie, on peut s’arrêter quand on en éprouve le besoin et puis continuer à avancer. C’est une belle et forte analogie du chemin de  la vie.

Ces femmes vont parcourir pas moins de 100 km au coeur de paysages majestueux pour atteindre après 4 jours , 4 nuits leurs objectifs.

bottom of page